메뉴 건너뛰기

생명의 말씀(프랑스어)

Votre foi est-elle intacte ?

예사랑 2010.04.06 05:10 조회 수 : 3231

설교일 2009-11-08 
성경본문 Job 2,7-10 
설교자 Sungmuk CHOI 

Votre foi est-elle intacte ?


Job 2 : 7-10


7Et l'Adversaire, quittant la présence du SEIGNEUR, frappa Job d'une lèpre maligne depuis la plante des pieds jusqu'au sommet de la tête. 8Alors Job prit un tesson pour se gratter et il s'installa parmi les cendres. 9Sa femme lui dit : « Vas-tu persister dans ton intégrité ? Maudis Dieu, et meurs ! » 10Il lui dit : « Tu parles comme une folle. Nous acceptons le bonheur comme un don de Dieu. Et le malheur, pourquoi ne l'accepterions-nous pas aussi ? » En tout cela, Job ne pécha point par ses lèvres.


  1. Les différents types de foi

La foi est une chose indispensable dans la vie. La foi ou la confiance dans la vie s’exprime avec différents termes comme : s’appuyer sur, être sur, avoir confiance ou espérer.


Nous ne pouvons pas vivre seuls. Nous vivons en nous appuyant sur les autres. Mais quand nous sommes en difficultés les gens qui nous aidaient et qui nous donnaient la force nous paraissent très loin. Et cela nous fait perdre la force. Quelquefois les gens que nous connaissons profitent de nous et nous escroquent. Il y a aussi des gens qui nous aident quand nous possédons des choses qui les intéressent et qui se retournent dès que nous semblons inutiles pour eux. C’est pour cela que les gens qui ont été déçus parce qu’ils en ont fait l’expérience se disent qu’ils ne peuvent s’appuyer sur personne et ne faire confiance qu’en eux.


Mais il n’y a rien de plus instable que de ne faire confiance qu’en soi. Il y a bien des limites à s’appuyer sur ses propres expériences, sa propre sagesse sa santé ou sa capacité financière. Car si on rencontre des choses qu’on n’a jamais vu auparavant toutes nos expériences ne servent à rien. Si on perd notre santé, nous avons des contraintes.


Nous ne pouvons pas faire comme nous l’espérons et cela augmente au fur et à mesure qu’on vieillit. J’ai vu des gens qui étaient désespérés car leur vue s’est détériorée soudainement. En voyant leurs capacités régresser, comme c’était des capacités sur lesquelles ils s’appuyaient, ils perdent leur confiance en eux et beaucoup d’influence. On ne peut pas faire confiance en soi puisque nos émotions changent en fonction du temps qu’il fait dehors. Toutes les forces, la sagesse, le pouvoir qu’un homme possède sont éphémères. Avoir confiance en soi n’assure pas le futur mais malgré cela, certains sont très sûrs d’eux jusqu’à aller refuser et contredire la volonté de Dieu. UN des personnages les plus représentatifs de ces catégories est le pharaon d’Egypte. Quand Moïse a voulu conduire le peuple d’Israël à Canaan, le pharaon n’a pas donné la permission, c’est normal. Qui laisserait partir en liberté ses esclaves qui assuraient la main d’œuvre du royaume. Mais il fallait obéir car c’était la volonté de DIEU, mais il ne l’a pas fait. Malgré les 10 plaies, son cœur n’est pas devenu humble mais il s’est encore endurci et il a affronté Dieu. Dans exode 10, 7, lors d’une plaie avec les sauterelles, les ministres lui ont dit « Jusque à quand cet individu sera-t-il pour nous un piège ? Laisse partir les hommes pour qu'ils servent le SEIGNEUR, leur Dieu. Ne sais-tu pas encore que l'Egypte dépérit ? »

Mais le pharaon ne les a pas écoutés à cause de son amour propre. Les gens qui savent leurs limites tournent les yeux vers Dieu. Mais leur croyance envers un Dieu imprécis, indéterminé fait servir comme Dieu tout ce qui est extraordinaire. Comme un arbre très imposant, un rocher qui a une forme particulière et des animaux féroces. Quelquefois on considère comme dieux des sculptures qu’un homme a taillées. Le charpentier taille un bout de bois, on le peint en or et on lui dessine des yeux.


Certains, pour s’opposer au christianisme servent un Dieu antichrétien comme les satanistes. Cela consiste à avoir un Dieu pour soi-même. Ils servent le Dieu pour éviter des grands désastres naturels, pour gagner plus d’argent, pour avoir la santé, pour que leur famille soit bénie.


2. la foi en Dieu.


Chers fidèles, quelle est la différence entre notre foi en Dieu et les leurs. Cherchons dans Esaïe 43, 1-3

1Mais maintenant, ainsi parle le SEIGNEUR qui t'a créé, Jacob, qui t'a formé, Israël : Ne crains pas, car je t'ai racheté, je t'ai appelé par ton nom, tu es à moi.


DIEU CREATEUR

Nous savons qui est le Dieu qui a créé ce monde, c’est le Dieu créateur. Nous savons que Dieu a créé la terre et l’espace et c’est ce Dieu créateur qui nous a créé aussi, c’est lui qui nous a fait exister sur ce monde. C’est pour cela qu’il connaît tout de nous, nos pensées, nos souffrances, nos caractères, etc.

DIEU SAUVEUR

Nous croyons en notre Dieu Sauveur qui nous a rachetés de nos péchés et du jugement pour l’éternité. Le péché est rentré en nous par Adam notre ancêtre et cela a rapporté la mort. L’homme doit être jugé et puni pour l’éternité après sa mort. Mais Jésus Christ est mort sur la croix pour nous éviter le jugement et nous a libéré de toutes nos punitions. Nous le savons, nous le croyons et nous le remercions.


2Si tu passes à travers les eaux, je serai avec toi, à travers les fleuves, ils ne te submergeront pas.

Si tu marches au milieu du feu, tu ne seras pas brûlé, et la flamme ne te calcinera plus en plein milieu,

3car moi, le SEIGNEUR, je suis ton Dieu, le Saint d'Israël, ton Sauveur. J'ai donné l'Egypte en rançon pour toi, la Nubie et Séva en échange de toi


DIEU EMMANUEL

Dieu nous a promis que même si nous passons à travers les eaux, il sera avec nous, si nous marchons au milieu du feu, nous ne serons pas brûlés. Il parle des moments les plus difficiles. Où est DIEU ? il a dit qu’il serait avec nous.


Ce n’est pas un Dieu qui nous bénit quand on le supplie ou quand on le paye ou quand on fait des offrandes aux esprits quand avec des têtes de porc. Mais il nous aime alors il est toujours avec nous et nous protège à chaque moment. Pourquoi ? parce que c’est lui qui nous a créé. Cherchons maintenant Jacques 1-17.


DIEU Père qui nous donne de bonnes choses

Cette parole nous présente Dieu qui connaît nos besoins et qui y répond. Dieu notre père a préparé différents dons spirituels et des cadeaux pour que nous puissions vivre une vie comblée


Cantique 90

Jésus Christ mon Seigneur m’a aimé en premier avant même que je le connaisse. Son grand amour est venu en moi et a changé mon âme.


Ainsi,nous chantons les louanges. Du point de vue de la qualité, notre foi est foncièrement différente d’une simple croyance des gens de ce monde. Dieu est un dieu qui nous a créés. Il nous a désignés et nous a appelés pour nous sauver. Il est toujours avec nous et il comble nos besoins.

C’est pourquoi notre foi consiste à lui rendre grâce et à vivre dans la joie et l’émotion . « Oh, Seigneur, tu as pardonné un pécheur comme moi. Tu m’as pardonné. » C’est de vivre cette émotion.


  1. La confession de foi de Jonas

Job se trouvait dans une situation qui suscitait de la compassion. Satan s’est mis à l’ attaquer sur tous les fronts avec le consentement de Dieu. Satan le met dans les épreuves les plus insoutenables sans relâche. Par la première attaque, Satan lui enlève tout ce qui lui appartenait: ses biens et ses enfants ont disparu du jour au lendemain à cause de catastrophes naturelles. Tous les malheurs se sont produits en même temps dans quatre coins différents et Job ne savait pas trop pourquoi il avait été frappé par tous ces malheurs.

A peine remis de ces épreuves, la deuxième attaque le frappe de plein fouet. Un matin, il se réveille couvert d'un ulcère malin, depuis la plante du pied jusqu'au sommet de la tête. Job prend un tesson pour se gratter et s'assit sur la cendre. Quelle scène lamentable et pitoyable!

Si vous étiez à sa place, quelle serait l’idée qui vous passerait en premier par la tête?

Pourriez-vous rendre grâce à Dieu malgré tout? Ne diriez-vous pas plutôt : « Merci? Quel merci? Ce n’est vraiment pas le moment d’en parler. » Certains en voudraient Dieu et d’autres choisiraient le dernier recours comme ce que la femme de Job lui a suggéré. « Tu demeures ferme dans ton intégrité! Maudis Dieu, et meurs! » dit-elle. Autrement dit,  « Si c’est tout ce qu’on peut recevoir comme récompense après tant d’années où on a cru en Dieu, à quoi bon de croire en Dieu davantage? » « Croire en Dieu, cela ne sert à rien! »

Mais, chers fidèles, écoutez la confession de foi de Job dans Job 2:10. Que dit-il?  Mais Job lui répondit: Tu parles comme une femme insensée. Quoi! nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal! En tout cela Job ne pécha point par ses lèvres.

Sur quoi se base-t-il pour affirmer cela? Le pus puant et coulant de ses cheveux et l’ulcère couvrant son visage, et le démangeant tellement qu’il se gratte le corps avec une tuile au point de saigner, malgré tous ces calvaires, quelle était la vérité qu’il ne pouvait pas nier? C’était la confiance qu’il avait mis entièrement en Dieu. « Dieu qui m’a créé, connaît mon nom, m’appelle par mon prénom, celui qui m’accompagne toujours, celui qui m’a sauvé de la mort et me couronne avec son amour et sa miséricorde. C’est aussi celui qui me donne ce qui est le meilleur pour moi. » Il savait bien qui est Dieu.


  1. La confession de Habacuc 

Connaissant la volonté de Dieu, le prophète Habacuc craignait beacoup. Comme il a prévu que Israël serait piétiné sous les sabots des chevaux de son pays voisin, la Babylonie. Alors, il confie : « J'ai entendu... Et mes entrailles sont émues. A cette voix, mes lèvres frémissent, Mes os se consument, Et mes genoux chancellent: En silence je dois attendre le jour de la détresse, Le jour où l'oppresseur marchera contre le peuple. » Sa confession ne s’arrête pas là. Ce qu’il ajoute après a un ton complètement différent. Il poursuit :«  Car le figuier ne fleurira pas, La vigne ne produira rien, Le fruit de l'olivier manquera, Les champs ne donneront pas de nourriture; Les brebis disparaîtront du pâturage, Et il n'y aura plus de boeufs dans les étables. Toutefois, je veux me réjouir en l'Éternel, Je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut.” En effet, c’est cela, la louange que Habacuc voulait chanter.


  1. Conclusion


Chers fidèles,

Connaissez-vous la cantique n. 369 intitulée « Seigneur chargé de nos péchés »? Joseph Scriven, auteur de ce poème de louange est né à Dublin en Irlande. Après avoir obtenu son diplôme de l’université, il s’est fiancé avec une jeune femme ravissante mais le malheur commence à le frapper. La veille de leurs fiançailles, la jeune femme s’est noyée. Pour oublier cette disparition douloureuse, il s’est engagé dans l’école militaire, néanmoins, il a dû s’arrêter en chemin à cause d’une santé fragile. En vue de s’éloigner de tous ces mauvais souvenirs, il émigre au Canada. Dans un nouveau cadre de vie, il commence à aider les démunis. Il était dévoué si bien que dans tout le village, il n’y avait personne qui ne le connaissait pas. Il s’est fiancé une deuxième fois là-bas. Mais sa fiancé meurt subitement d’une maladie. Lorsque sa mère a été atteinte d’une grave maladie, il a écrit ce poème pour la réconforter. «Quel formidable ami il est, notre Seigneur chargé de nos péchés. Confie-lui tous nos fardeaux, angoisse, inquiétude. Par la suite, ce chant de louange a été chéri pendant plus de 10ans, encore que les gens ignorent que ce soit lui, l’auteur.

Quand il était hospitalisé, les gens sont venus lui rendre visite et se sont étonnés en découvrant le manuscrit de cette cantique et lui ont demandé si c’était lui qui avait écrit la parole. Il a répondu avec beaucoup de modestie qu’il avait écrit avec le Seigneur. Il a consacré toute sa vie au service des ses voisins défavorisés et est mort à l’âge de 66ans.

Il est mort seul mais personne ne le considérait comme pauvre, car il a expérimenté la grâce du Seigneur. Il a vécu et est mort dans cette grâce.

Il continue dans sa poème: « celui qui ne fait pas appel au Seigneur ne peut bénéficier de sa grâce. Pourquoi les gens ne savent pas recourir à lui? Qui n’a jamais eu d’épreuves ni de souffrance, ni d’angoisse? Ne restons pas découragés, faisons appel au Seigneur par la prière. Qui n’a jamais eu d’inquiétude, qui n’a jamais porté de lourds fardeaux? Jésus est notre abri. Prions notre Seigneur! »

Qu’est- ce que vous en pensez? Ne croyez-vous pas que Joseph Scriven connaissait un Dieu qui est toujours au courant de nos souffrances et de nos malheurs, un Dieu qui répond à l’appel de secours de ses enfants jetés au milieu de souffrances, un Dieu qui, une fois qu’il a décidé de nous sauver, ne nous abandonne jamais jusqu’au bout?

Chers fidèles,

Je souhaite que vous rencontriez ce Dieu aujourd’hui. Mettez votre peine, votre souffrance, votre douleur devant le Seigneur et fixez votre regard sur lui dans la sincérité de votre foi. Dieu désire que nous fassions l’expérience de l’amour de Dieu. Dieu veut que nous soyons plus saines et matures d’esprit. Je vous souhaite de servir le Seigneur dans la véritable foi en lui.

Amen.  

번호 제목 성경본문 설교일 설교자 조회 수
25 Cadeau de Dieu pour nous 1ère Lettre de Jean 4 :7-12  2014-12-21  Sungmuk CHOI  843
24 Veux-tu guérir ?/ Lève-toi – prends ton lit et marche. Psaume 103:1–14,22; Jean 5:1–16  2014-12-07  Alain BACCUET  387
23 Noces de Cana Jean 2,1-12  2013-09-29  TITIA ES-SBANTI  752
22 Tu aimeras ton prochain… Luc 10, 25-37; Lévitique 19, 17-18  2012-04-29  Rafinesque Denis  2370
» Votre foi est-elle intacte ? Job 2,7-10  2009-11-08  Sungmuk CHOI  3231
20 La valeur du royaume de Dieu Mathieu 13, 44-46  2009-11-01  Sungmuk CHOI  3066
19 Marcher en communion avec Dieu Jean 15, 4  2009-10-18  Sungmuk CHOI  3109
18 RENDEZ GRÂCE À DIEU EN TOUTE CHOSE 1 Thessaloniciens 5, 18  2009-10-04  Sungmuk CHOI  5266
17 Servir le Seigneur avec joie Psaume 100, 1-5  2009-09-27  Sungmuk CHOI  3296
16 La repentance de Zachée Luc 19 1-10  2009-09-20  Sungmuk CHOI  3160
15 Est-ce que tu m’aimes ? / Jean 21, 15-17 / 06. 09. 2009       3027
14 Défi de foi / Matthieu 14, 28-33 / CULTE DU 30 AOÛT 2009       2853
위로