메뉴 건너뛰기

생명의 말씀(프랑스어)

설교일  
성경본문  
설교자  

 Jean 21, 15-17

15Après qu'ils eurent déjeuné, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur ! Tu sais bien, toi, que je suis ton ami ! Jésus lui dit : Prends soin de mes agneaux. 16Il lui dit une deuxième fois : Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? Pierre lui répondit : Oui, Seigneur ! Tu sais bien, toi, que je suis ton ami ! Jésus lui dit : Sois le berger de mes moutons. 17Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jean, es-tu mon ami ? Pierre fut attristé de ce qu'il lui avait dit pour la troisième fois : « Es-tu mon ami ? » Il lui répondit : Seigneur, toi, tu sais tout ! Tu sais bien, toi, que je suis ton ami ! Jésus lui dit : Prends soin de mes moutons.


Est-ce que tu m’aimes ?


  1. Jésus est venu.

Nous allons parler aujourd’hui de ce qui s’est passé après la résurrection de Jésus Christ. Les disciples de Jésus étaient en train de pécher dans le lac de Tibériade. Pendant toute la nuit ils ont fait beaucoup d’effort, mais ils n’ont même pas réussi à attraper un seul poisson. Le matin a commencé à s’approcher. A ce moment là Jésus est apparu sur la plage. Les disciples ne l’ont pas reconnu. Peut-être s’étaient-ils tellement concentrés sur les poissons qu’ils n’ont pu bien prêter attention à lui. Jésus leur a demandé : « mes enfants, est-ce que vous avez pu attraper des poissons ? La réponse était : « non, nous n’en avons eu aucun ». Jésus a dit : « jetez votre filet à tribord. » les disciples ont lancé leur filet à tribord influencés par les paroles de cet inconnu. C’était inattendu, ils ont attrapé tellement attrapé de poisson qu’on aurait cru que tous les poissons étaient concentrés à cet endroit et c’était tellement lourd qu’ils n’ont pas pu tirer le filet facilement. Les disciples qui se concentraient sur leur pêche étaient surpris. « Mais qui est cette personne qui sait où se trouvent les bans de poissons en restant loin, sur la plage. » A cette époque on n’avait même pas de radar. C’est alors que Jean a chuchoté à Pierre : « C’est le Seigneur » Pierre a réalisé. Il était sûr que c’était Jésus qu’il espérait tellement. Il était sûr que personne à part Jésus n’était capable de cela. Jésus avait déjà accompli ce genre de miracle lors de leur première rencontre. Il s’est jeté à l’eau sans même réfléchir une seconde. Il ne voulait pas attendre que le bateau regagne la plage. Quand Pierre et d’autres disciples sont arrivés sur le rivage, Jésus était en train d’allumer un feu de bois et il était en train de faire griller du poisson avec du pain. On sentait l’odeur appétissante du poisson.

Il était en train de préparer le petit déjeuner de ses disciples et il leur a dit : « mangeons ! » les disciples ont eu l’habitude de manger avec Jésus pendant 3 ans mais ce matin là était un peu spécial. Les faibles rayons de soleil du matin se reflétaient sur le lac paisible et quelques faibles rayons de soleil du matin se reflétaient sur le lac paisible et quelques mouettes matinales qui battaient des ailes comme si elles s’étiraient, et les disciples étaient en cercle autour du feu de bois. Les disciples n’arrivaient pas à avaler. C’était particulièrement le cas de Pierre. En fait Pierre était intimidé par la présence de Jésus. Jésus l’avait choisi et appelé alors qu’il était un pécheur ordinaire de Galilée. Il lui a transmis la bonne nouvelle et il l’a changé en citoyen du royaume de Dieu. C’était déjà une reconnaissance mais en plus il en a fait un disciple et l’a entraîné pendant 3 ans en l’accompagnant. « Alors qui dis-tu que je suis ? » Pierre a répondu sans hésiter : « tu es le Christ le fils du Dieu vivant (Matthieu 16, 16)

La nuit où Jésus fut livré, Pierre était certain qu’il était prêt à suivre Jésus même en prison ou jusqu’à la mort. Pourtant quelques heures plus tard il a nié 3 fois Jésus. Il était le leader des disciples. Il pensait être celui qui aimait le plus Jésus et que c’était réciproque. Mais le moment où il a renié Jésus, son regard a croisé celui de Jésus. A ce moment là, le corps de Jésus était couvert de blessure, ensanglanté et il portait la couronne d’épine. A cet instant, le cri du coq a retentit. « Coquillo, Cocorico ! »

Pierre a constaté qu’il était misérable et il a pleuré. Alors comment ne pas avoir honte devant Jésus. Quel prétexte pouvait-il donner. La rencontre avec Jésus était aussi difficile pour Jésus. Pendant 3 ans Pierre avait bien accompli ses tâches et avait reçu beaucoup d’amour et une grande confiance de la part de Jésus jusqu’à l’appeler Pierre.

Mais lui avait renié Jésus pour éviter des ennuis et il s’était fait voir par Jésus. Cela aurait était moins embêtant si Jésus n’avait pas été là et cela aurait été plus facile de lui avouer et de demander pardon. Mais il ne pouvait rien dire car il avait renié Jésus devant lui alors qu’il se faisait battre et humilier.


Il y a une histoire humoristique qui raconte que Pierre était en mission, épuisé et qu’il est tombé malade. Un docteur lui a alors dit qu’il allait être guéri s’il mangeait de la soupe de poulet. Pierre a vraiment été guéri après avoir suivi son conseil. Après cela, les gens du village ont interrogé le docteur qui a répondu que c’était parce que Pierre souffrait de culpabilité à chaque fois que le coq chantait alors il a pensé que si Pierre mangeait du poulet, il allait être guéri.


  1. Une question pour Pierre : Est-ce que tu m’aimes ?


  1. Simon fils de Jean

Ils ont pris le petit déjeuner dans le calme. Après le repas, Jésus a appelé Pierre : « Simon, fils de Jean ! » Pierre avait été très surpris. Car c’était bien son nom mais ce n’était pas la façon habituelle dont Jésus l’appelait. D’habitude, Jésus l’appelait Pierre et non pas Simon. Pierre signifie ‘rocher’. Jésus était en train de l’appeler comme la première fois.


A ce moment là, Pierre s’est senti nu devant Jésus. Le surnom glorieux de Pierre ou le titre d’apôtre lui était enlevé. Le nom ‘Simon, fils de Jean’ rappelle son origine du passé et sa position sociale. Lorsque Jésus l’a appelé pour la première fois, il n’était qu’un fils de pêcheur de la campagne. Il était né fils de Jean. ‘Fils de Jean’ était son coté profondément humain. Jésus voulait le rencontrer dans profondément.


Aujourd’hui nous rencontrons le Seigneur avec quelle position sociale et sous quelle forme ? Est-ce que ce n’est pas avec notre carrière de vie chrétienne ou avec nos titres honorifiques ? Mais quand vous serez devant Jésus, par quel nom va-t-il vous appeler ? Jésus va nous appeler comme il a appelé Pierre ‘Simon, fils de Jean’. Devant lui, nous ne pouvons pas cacher nos péchés et nous ne pouvons pas nous déguiser.


  1. M’aimes-tu plus que les autres ?

Le Seigneur a demandé à Pierre ‘M’aimes-tu plus que les autres ?’ Cette question a un double sens.

D’abord, c’est M’aimes-tu plus que les autres ? M’aimes-tu plus que tu aimes Jacques, Jean, ou André. Ceux qui n’aiment pas Jésus plus qu’il aime leurs amis les plus proches, n’aime pas Jésus de la bonne manière.

Deuxièmement, m’aimes-tu plus que les autres m’aiment ? M’aimes-tu plus que n’importe qui peut m’aimer ? Cela rappelle sa prétention lorsqu’il disait : ‘Même si tous tombent à cause de toi, moi je ne tomberai jamais’


Pierre a vécu en faisant attention aux regards des autres. Il avouait son amour devant Jésus mais devant les non-croyants il le reniait. Quand il était dans la cour du grand prêtre Caïphe, les gens ont su que Pierre était avec Jésus. Ils lui ont dit : ‘Tu étais avec Jésus, n’est ce pas ?’ Pierre craignait la foule. Il ne voulait pas le dire devant les gens. Il avait l’impression qu’il ne serait plus libre. C’est pourquoi il a souhaité  rester anonyme. Pour rester en vie, il a même renié et s’est moqué de Jésus. Telle était son attitude.

Mais Jésus ne l’a pas critiqué et a simplement demandé « pourquoi sincèrement pourquoi m’as-tu renié ? Tu m’avais dit que tu étais prêt à mourir. Où est passé ton courage. Est-ce que tu as menti ? Cher Simon, je veux connaître ton cœur. Est-ce que tu m’aimes vraiment ? » Jésus a posé trois fois la même question à Pierre. Pourquoi a-il fait cela ? Il voulait connaître le cœur de Pierre.

Chers fidèles, notre Seigneur veut savoir la sincérité de nos cœurs. Il veut que vous l’aimiez avec sincérité. Comment Pierre a répondu ? « Seigneur, tu sais que je t’aime sincèrement » Est-ce que cette confession était sincère. Oui, elle l’était. Cette sincérité provenait du fond de son cœur et il a confessé, troublé. Comme il le disait dans cette confession Pierre aimait Jésus. Il a confié sa vie au Seigneur. D’après les anecdotes, le moment où il allait être sur la croix, il a dit qu’il ne voulait pas être pendu sur la croix comme Jésus mais qu’il voulait être la tête en bas.


  1. conclusion


Bien-aimés, L’amour que Jésus nous a donné, est tellement précieux qu’on ne peut même pas l’échanger contre ce monde. C’est l’amour qui a permis sa mort. C’est pourquoi nous devons confesser que nous aimons Jésus comme l’a fait Pierre. Jesse Shwayder, le PDG de Samsonite qui est une société mondialement connue est un juif dont le père avait immigré aux Etats-Unis était un vendeur dans les marchés aux puces qui avait échoué. Donc, Jesse Shwayder vendait des légumes à la place de son père.  C’était un homme de foi qui aimait Dieu. Et il priait 3 fois par jour : « Dieu je t’aime, donne-moi la sagesse de pouvoir vivre pour ta gloire. Et un jour, en regardant un client qui avait un sac déchiré, il a eu l’idée de fabriquer un sac indéchirable. Après de nombreuses recherches, il a réussi à fabriquer un sac indéchirable quelque soit la charge et il l’a nommé Samsonite qui signifie qu’il était aussi fort que Samson. C’est ce qui est devenu célèbre de bouche à oreille. C’est devenu la plus grande entreprise de sac du monde entier. Le célèbre mathématicien et philosophe Blaise Pascal a dit que le seul être que l’on doit aimer est Dieu. Même l’amour des parents s’achève quand ils meurent. Même l’amour entre maris et femmes qui se promettent de s’aimer jusqu’à la fin de leurs jours s’achève à la mort de l’un d’entre eux. Ainsi, l’amour humain a une fin et l’amour de Dieu est infini.

Mes Bien-aimés, aujourd’hui, le Seigneur vous pose la question suivante : « Bien-aimé, est-ce que tu m’aime ? et nous répondons « Oui, Seigneur, je t’aime. »

Amen.

번호 제목 성경본문 설교일 설교자 조회 수
25 Cadeau de Dieu pour nous 1ère Lettre de Jean 4 :7-12  2014-12-21  Sungmuk CHOI  1049
24 Veux-tu guérir ?/ Lève-toi – prends ton lit et marche. Psaume 103:1–14,22; Jean 5:1–16  2014-12-07  Alain BACCUET  401
23 Noces de Cana Jean 2,1-12  2013-09-29  TITIA ES-SBANTI  766
22 Tu aimeras ton prochain… Luc 10, 25-37; Lévitique 19, 17-18  2012-04-29  Rafinesque Denis  2373
21 Votre foi est-elle intacte ? Job 2,7-10  2009-11-08  Sungmuk CHOI  3231
20 La valeur du royaume de Dieu Mathieu 13, 44-46  2009-11-01  Sungmuk CHOI  3073
19 Marcher en communion avec Dieu Jean 15, 4  2009-10-18  Sungmuk CHOI  3238
18 RENDEZ GRÂCE À DIEU EN TOUTE CHOSE 1 Thessaloniciens 5, 18  2009-10-04  Sungmuk CHOI  5274
17 Servir le Seigneur avec joie Psaume 100, 1-5  2009-09-27  Sungmuk CHOI  3413
16 La repentance de Zachée Luc 19 1-10  2009-09-20  Sungmuk CHOI  3182
» Est-ce que tu m’aimes ? / Jean 21, 15-17 / 06. 09. 2009       3032
14 Défi de foi / Matthieu 14, 28-33 / CULTE DU 30 AOÛT 2009       2865
위로